Nous sommes un groupe d’amis (architectes, étudiants, constructeurs, designers…)
animés par la conviction commune qu’il est aujourd’hui nécessaire de remettre en question
l’acte de bâtir.

L’industrie de la construction est, à nos yeux, rentrée dans une spirale infernale
d’uniformisation à grande échelle et de consumérisme court-termiste accélérant le désastre
écologique.

Nous sommes passionnés par cette architecture artisanale qui a su empiriquement et avec
une grande simplicité répondre aux enjeux territoriaux. Il nous semble essentiel de
redécouvrir les filières d’approvisionnement locales, les mécaniques constructives
vernaculaires, et de valoriser les artisans qui les maîtrisent encore.

Nous essayons à travers nos pérégrinations sur le territoire d’identifier et d’appréhender
localement les techniques constructives, les matériaux et les archétypes architecturaux.

Dans la pratique, nous cherchons à sensibiliser les gens à la construction et aux enjeux que
cela représente. Nous leur permettons, lors de chantiers participatifs, d’appréhender et de
mettre en oeuvre les matériaux locaux. Ainsi, nous expérimentons collectivement en quête
d’innovations frugales, souvent inspirées des savoir-faire ancestraux.

Lorsque nous travaillons dans des cadres plus urbains, nous privilégions une ressource
curative ; les déchets et autres rebuts de la construction ou de la consommation. En utilisant
ou détournant ces matériaux de seconde main, nous évitons la production de déchets et
réduisons l’exploitation de matières premières.

Notre échelle d’action n’est pas bien grande mais nous avons bon espoir de faire germer
des idées dans l’esprit de celles et ceux ayant participé à nos chantiers. Ces idées que
d’autres nous ont partagé par le passé et qui sont à la genèse du Collectif Lokal.